DĂ©butants,  Graines,  LĂ©gumes

Semis de tomates : tout savoir pour réussir

La tomate est certainement le fruit le plus cultivé au potager. On en retrouve dans toutes les régions de France, que ce soit avec ou sans abris pour les protéger de la pluie. Le semis de tomates a de nombreux avantages : coût réduit, diversité des variétés disponibles, économie d’énergie… Mais alors comment semer des tomates à partir de graines ? Ce n’est pas compliqué si on respecte quelques règles. Justement, on fait le tour dans cet article.

Le semis de tomates : les Ă©tapes Ă  suivre

1. Achat des graines de tomates

Pour pouvoir semer des tomates, la première Ă©tape est Ă©videmment de rĂ©cupĂ©rer des graines de tomates :). Mais pas n’importe quelles graines…

Il faut que les graines que vous achetez soit des graines de variétés reproductibles, non hybrides F1. L’hybridation F1 est un processus qui rend impossible le fait de récupérer ses graines de tomates car la variété ne se reproduit pas à l’identique.

Si vous achetez vos graines à l’avance, veillez à bien les conserver dans un endroit frais et sec. Vous pourrez ainsi conserver vos tomates jusqu’à 8 ans avec de bons taux de germination.

Si vous souhaitez vous procurer des graines, voici quelques solutions Ă  votre disposition :

  • Les grainothèques proches de chez vous sont la solution idĂ©ale car elles contiennent des variĂ©tĂ©s cultivĂ©es dans un pĂ©rimètre restreint. Les variĂ©tĂ©s de tomates n’ayant pas trop tendance Ă  se croiser, vous pouvez en rĂ©cupĂ©rer les yeux fermĂ©s.
  • Le site graine de troc qui est une plateforme en ligne d’échange de graines. Elle est complète et permet des Ă©changes non rĂ©ciproques grâce Ă  son système de jetons.
  • L’association Kokopelli produit de nombreuses graines de tomates et les vend en ligne.
  • Des sites en ligne de semenciers bio. Vous avez l’embarras du choix en fonction des variĂ©tĂ©s ciblĂ©es. Faites attention Ă  ce que celles qui vous voulez acheter ne soient pas hybrides f1 et privilĂ©giez les semenciers qui cultivent dans un climat proche de chez vous.
  • Faire vos graines de tomates vous-mĂŞme, c’est tellement mieux 🙂

2. Choix d’un terreau pour le semis

Le choix d’un terreau est aussi un élément important avant de commencer vos semis de tomates. Etant donné que les plants restent environ 2 mois en godet, il est important que le terreau soit de bonne qualité et riche en éléments nutritifs.

Je vous déconseille l’achat de terre végétale, avec laquelle j’ai eu de mauvais résultats. De mon côté, j’utilise de préférence la terre récupérée d’une couche chaude de l’année précédente mais il m’arrive aussi d’acheter un sac de terreau en appoint. Dans ce cas, je prends généralement un terreau universel.

J’utilise aussi frĂ©quemment du fumier dĂ©composĂ© d’une ancienne couche chaude ou du compost que j’ai fais dans mon jardin.

3. Semis en godet ou en caissette

Semis en godet

  • Remplissez vos godets aux Âľ avec le terreau choisi et tassez lĂ©gèrement.
  • Semez 2-3 graines au milieu du godet.
  • Recouvrez les graines avec une fine couche de terreau et tassez lĂ©gèrement.
  • Arrosez les graines avec un brumisateur, en remplissant une coupelle en dessous ou en arrosant avec un petit arrosoir pour Ă©viter de faire remonter les graines Ă  la surface.

Semis caissette et repiquage

Si vous choisissez de planter vos graines de tomates en caissette, voici les Ă©tapes Ă  suivre :

  • Remplissez la caissette aux Âľ du terreau choisi et tassez lĂ©gèrement.
  • Semer vos graines espacĂ©es de 2-3cm des unes des autres
  • Recouvrez avec une fine couche de terreau et tassez lĂ©gèrement
  • Arrosez pour humidifier l’ensemble terreau/graines, soit avec un brumisateur, soit en remplissant une coupelle en-dessous si votre caissette est trouĂ©e. N’arrosez pas trop pour Ă©viter l’excès d’eau, surtout si la caissette est fermĂ©e.
  • Repiquez vos plants dans des godets individuels lorsqu’ils ont 2 vraies feuilles. 

Il est aussi possible d’arroser les plants de tomates avec du purin d’ortie lors du repiquage.

Si vous souhaitez en savoir plus, j’ai écris un article sur le semis en godet au chaud.

Semis de tomates : les points de vigilance

Je vous partage ce qui me semble être les points clés pour réussir vos semis de tomates à tous les coups. Au-delà de la méthode décrite ci-dessus, il est important de faire attention à certains paramètres qui peuvent influencer la réussite de vos cultures de tomates.

1. Planter les graines de tomates en avance

Si vous décidez de semer des graines de tomates, il faudra anticiper par rapport à la période de plantation. Fini l’achat du plant le jour de la plantation, il faut prévoir du temps quand on décide de semer ses graines. Alors quand semer les tomates ?

Pour la tomate, l’idéal est de semer les graines 2 mois avant la date de transplantation prévue. Dans la majorité des régions de France, on attend les saints de glace, à la mi-mai pour installer des plants qui craignent le gel. Comme c’est le cas pour la tomate, j’effectue mes semis à la mi-mars au chaud.

2. Semer les graines de tomates dans de bonnes conditions de température

Si vous voulez faire germer les graines de tomates en mars, vous aurez donc besoin de chaleur. Les graines lèvent à une température d’environ 20°C . Il est intéressant de maintenir ces conditions tout au long de la croissance des plants pour qu’ils se développent rapidement.

Si la température de votre local est trop faible, les graines ne vont pas germer et les pieds vont ralentir leur croissance. Vous aurez donc du mal à avoir des pieds vigoureux en mai pour les replanter.

Plusieurs lieux peuvent être adaptés selon vos possibilités : à l’intérieur de la maison ou en serre sont des lieux parfaits. De mon côté, je stocke mes semis de tomates dans le salon pour pouvoir les surveiller de près.

3. Attention à la luminosité pour vos semis de tomates

La luminosité impacte aussi fortement le choix de la pièce de stockage des semis de tomates. Si elle est insuffisante, les plants vont s’étioler pour se diriger vers la source de lumière. Dans ce cas, les pieds seront plus faibles que ceux qui auront pu avoir une bonne photosynthèse lors de leur croissance.

Je conseille toujours aux personnes qui font des semis au chaud de placer leurs plants dans un endroit qui dispose de 2 sources de lumière, ce qui limite fortement l’étiolement. Pour ma part, le salon avec 2 baies vitrées orientées Est et Sud convient parfaitement.

Difficulté supplémentaire : il est important de protéger les jeunes plants du soleil direct qui peut dessécher les mottes et griller les jeunes feuilles.

5. Maintenez la terre humide jusqu’à la levée des graines

Pour réussir une bonne levée de vos graines de tomates, il est important de maintenir la terre humide jusqu’à ce que les graines germent. Une fois que les plants sont sortis, il est possible d’espacer les arrosages et de laisser la motte sécher.

Il faut trouver le bon rythme pour les arrosages car il faut éviter de trop arroser (ce qui favorise la fonte des semis et les maladies cryptogamiques) mais aussi de laisser les plants se dessécher.

6. Adapter les plants de tomates à l’extérieur

Une fois les plants de tomates bien installés, il est important de les habituer aux conditions extérieures petit à petit. On sort les semis de temps en temps lors de journées ensoleillées mais à l’abri du soleil direct au début pour éviter de griller les jeunes feuilles qui ne sont pas habituées.

Plus la date de plantation approche, plus les plants peuvent rester longtemps Ă  l’extĂ©rieur. Attention toutefois, il arrive que les tempĂ©ratures soient fraĂ®ches mĂŞme en mai, dans ce cas mieux vaut laisser les plants de tomate Ă  l’intĂ©rieur voire mĂŞme dĂ©caler la date de plantation si nĂ©cessaire.

7. La plantation : une Ă©tape importante

La plantation est un moment important. Il faut veiller à ce que la terre soit bien réchauffée avant de planter des tomates car les plants souffriraient d’un changement brutal de conditions.

Il est possible et même recommandé de supprimer les cotylédons (les 2 premières feuilles qui sortent au moment de la levée) voire les premières vraies feuilles et de bien enterrer la tige restante car elle développera de nouvelles racines. Les pieds de tomates seront donc plus robustes et plus résistants à la sécheresse.

Veillez Ă  bien arroser les plants nouvellement plantĂ©s, surtout s’il n’y a pas de prĂ©cipitations ou s’ils sont sous abri. Choisissez aussi l’espacement entre vos plants en fonction du nombre de tiges que vous laisserez pousser et si vous souhaitez tailler ou ne pas tailler les tomates.

8. Choisissez des graines de tomates reproductibles et récentes

Plus les graines de tomates sont récentes (donc récoltées il y a peu), plus le taux de germination sera important. Il est donc pertinent d’utiliser vos graines dans les premières années après l’achat plutôt que de les conserver longtemps.

Il est même très intéressant de faire ses graines de tomates soi-même. Ce n’est pas une opération compliquée et ça permet d’avoir des graines parfaitement adaptées à vos conditions climatiques et de toute première fraîcheur.

Si vous souhaitez vous lancer, il est impératif de partir de semences reproductibles et non hybrides F1. Vous pourrez ainsi maintenir les variétés que vous préférez.

Conclusion

Planter des graines de tomates n’est pas compliqué si on respecte ces quelques conseils. Et c’est tellement agréable de partir d’une petite graine, de voir grandir les plants et de boucler la boucle avec de belles récoltes. Essayez et vous risquez d’y prendre goût :).

J’espère que cet article vous a plu et vous permettra de vous lancer sereinement. N’hésitez pas à poser vos questions ou à nous faire part de vos expériences en commentaires, c’est tellement important de pouvoir partager. Bon semis !

Jardinier amateur et passionné par tout ce qui tourne autour du jardin. J'aime partager ma passion au travers d'articles et de vidéos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restons connectés

Si vous souhaitez être informés des conseils et astuces du Refuge des Graines, laissez nous votre email.