Qui sommes-nous ?

Le jardin Au refuge des graines

potager en montagne

Au refuge des graines est un jardin familial que nous avons créé (Anne et Thomas) en 2013 au coeur du Massif des Bauges en Savoie.

PerchĂ© Ă  900m d’altitude, notre jardin est un laboratoire de 1300mÂČ oĂč se cĂŽtoient de nombreux fruits et lĂ©gumes. Dans ce cadre de vie merveilleux, les contraintes du climat de moyenne montagne nous demandent aussi une adaptation permanente des pratiques culturales.

Ce potager est un terrain d’expĂ©rimentations formidables qui Ă©volue chaque annĂ©e.

Un potager familial en route vers l’autonomie

A l’origine du projet, un petit potager de montagne pour agrĂ©menter nos salades estivales. Puis d’expĂ©riences en formations, le jardin s’est agrandit au fil des annĂ©es pour produire de plus en plus de lĂ©gumes, des petits fruits, des plantes aromatiques et des plantes sauvages. Nous avons Ă©galement plantĂ© des arbres fruitiers qui donneront sur du plus long terme et un poulailler de poules pondeuses complĂšte notre diversitĂ© alimentaire.

Naturellement on s’est orientĂ© vers l’autonomie alimentaire de la famille en adaptant la production de lĂ©gumes aux goĂ»ts de chacun et en augmentant les quantitĂ©s petit Ă  petit.

Nous essayons d’amĂ©nager le jardin en Ă©tant en harmonie avec la nature. Nous aggradons le sol afin de favoriser la vie sous terre. De nombreux espaces sont laissĂ©s pour la faune et la flore sauvage (zones non tondues, butte fleurie…). RĂ©cemment nous avons installĂ© des nichoirs pour accueillir les oiseaux, chauve-souris et abeilles solitaires. Merci Seb pour tes prĂ©cieux conseils.

La crĂ©ation du jardin s’est faite Ă  2, chacun avec ses envies et ses compĂ©tences sous le regard de nos 2 enfants.

Thomas, passionné de semences et amoureux du sol

Paillage des plantations

Je suis un jardinier passionnĂ© depuis de nombreuses annĂ©es. La production de lĂ©gumes, l’optimisation de l’espace, la sauvegarde de la biodiversitĂ©, la production de semences, la culture des semis aux plants me tiennent Ă  cƓur.

Prendre soin de la terre est essentiel. Pour obtenir des lĂ©gumes aux saveurs authentiques, on cultive tout sur le modĂšle de la permaculture, aucun produit chimique n’est utilisĂ©. On fait des recherches sur des potions simples et naturelles de nos grand-mĂšres.

Notre particularitĂ© du climat de montagne rend la production de lĂ©gumes pas Ă©vidente. Des gels tardifs, une saison courte… de nombreux alĂ©as qu’il faut prendre en compte pour obtenir des rendements.

Je suis aussi convaincu que l’autonomie alimentaire passe par la maĂźtrise des semences. C’est Ă  mon sens important pour ne pas dĂ©pendre de semences externes. Donc je me suis penchĂ© sur le sujet et j’ai choisi de concentrer une partie du jardin Ă  l’acclimatation des variĂ©tĂ©s au climat de moyenne montagne. Je reproduis de plus en plus de variĂ©tĂ©s chaque annĂ©e, en veillant Ă  conserver leurs caractĂ©ristiques. C’est une voie que je trouve passionnante et c’est un plaisir de boucler la boucle, de la graine Ă  la graine.

jardinier dans serre

Je m’inspire de tout ce qui se fait au jardin aujourd’hui, de tous ces gens qui osent, qui testent et qui partagent pour apprendre et faire des tests.

GrĂące Ă  des formations variĂ©es, j’en retire une approche diffĂ©rente et le goĂ»t pour l’expĂ©rimentation. Car je pense que le jardin de demain est Ă  inventer pour chacun, en fonction de ses envies mais aussi de ses contraintes et de ses prĂ©fĂ©rences culturales.

Formation en permaculture

La permaculture est à la mode en ce moment, je me suis formé en ligne il y a quelques années via Permaculture Design (ils font une conférence intéressante et gratuite sur la permaculture).

La permaculture, c’est avant tout une approche, une dĂ©marche qui permet de concevoir des Ă©cosystĂšmes productifs et durables, au plus proche de la nature. C’est un outil que nous trouvons trĂšs utile, notamment pour nous aider Ă  positionner les diffĂ©rents Ă©lĂ©ments de notre jardin en fonction des ressources et limites dĂ©terminĂ©es lors d’une phase d’observation du terrain. La permaculture met aussi le respect du vivant au centre de chaque projet.

Stage en maraĂźchage sol vivant

Je me suis aussi rapproché de maraßchers du réseau Maraichage Sol Vivant car le sol est un bien trÚs précieux que nous devons préserver au maximum.

C’est grĂące Ă  la vie qui y est prĂ©sente en abondance que le sol est vivant et qu’il offre les conditions idĂ©ales pour nos cultures. Le sol est un milieu bien plus complet et complexe que nous pouvons le penser car il est peuplĂ© de nombreux micro organismes, certains invisibles Ă  l’oeil nu. Cette dĂ©couverte a profondĂ©ment changĂ© ma façon de jardiner et mon regard sur le sol et sa vie. Ce n’est pas une matiĂšre inerte, loin de lĂ .

L’importance de l’agroĂ©cologie

L’agroĂ©cologie nous offre aussi un regard bien diffĂ©rent sur la place de l’arbre au jardin potager. Autrefois banni de ces lieux, il doit retrouver peu Ă  peu sa place car il amĂšne de multiples avantages au potager. Outre la production de fruits dans le cas d’arbres fruitiers, il permet de crĂ©er des microclimats en protĂ©geant les lĂ©gumes les plus fragiles de son ombre. Il puise aussi les nutriments profondĂ©ment dans le sol et en redistribue une partie Ă  sa surface grĂące Ă  ses feuilles qui tombent Ă  l’automne.

Ouverture Ă  l’Ă©lectroculture

L’électroculture enfin nous aide Ă  mieux comprendre et utiliser les champs Ă©lectromagnĂ©tiques terrestres au potager mais aussi au-delĂ . Je me suis formĂ© auprĂšs du spĂ©cialiste de la discipline Yannick Van Doorne.

Les plantes Ă©tant plus sensibles que nous Ă  ces champs, nous pouvons les aider Ă  se dĂ©velopper en harmonie en canalisant les champs et en les renforçant Ă  certains endroits. Par l’utilisation de pyramides, de colliers Lakhovsky, ou d’antennes, l’électroculture nous permet une multitude d’expĂ©rimentations autour de l’invisible.

Anne, le jardin pour stimuler nos sens et préserver la vie

Le jardin est tout d’abord un Ă©veil des saveurs, il aiguise les goĂ»ts de chacun de par ses multiples possibilitĂ©s de production (lĂ©gumes, fruits, plantes…). DĂ©couvrir, retrouver puis apprĂ©ciez le goĂ»t d’une carotte crue (sans sel ni sauce…).

Gourmande, j’adore me balader dans le jardin pour cueillir les lĂ©gumes et fruits Ă  maturitĂ© afin de les cuisiner. En utilisant des produits frais, riches en vitamines et minĂ©raux, je suis certaine d’apporter Ă  mon corps les meilleurs Ă©lĂ©ments. J’adapte le menu du jour avec la production du moment. Notre alimentation s’est modifiĂ©e depuis que nous jardinons, nous consommons beaucoup de lĂ©gumes (Ă  80% du jardin) et toujours de saison.

Je cultive particuliĂšrement les plantes aromatiques qui agrĂ©mentent nos plats au quotidien. En testant des nouvelles recettes, j’innove constamment. Je passe beaucoup de temps Ă  transformer les aliments (ketchup, confitures, gelĂ©es, sirops, tartinades, coulis…) pour les conserver et en profiter durant les pĂ©riodes moins productives.

Les plantes sauvages comestibles et mĂ©dicinales m’intĂ©ressent beaucoup, je me forme Ă  les reconnaĂźtre et dĂ©couvrir leurs usages. Puisque de nombreuses herbes poussent spontanĂ©ment dans le jardin autant savoir Ă  quoi elles peuvent servir.

Quel plaisir de flĂąner dans le jardin et sentir un brin de ciboulette, le parfum d’une rose ancienne, du fenouil qui monte en graines, l’odeur de champignons en goĂ»tant le lamier pourpre… L’odorat se dĂ©veloppe et s’aiguise de plus en plus, c’est un retour aux parfums naturels de la terre MĂšre.

Au jardin, j’aime beaucoup imaginer de nouveaux espaces et amĂ©nager des petits coins avec des matĂ©riaux de rĂ©cup (pierres, planches, tuiles, Ă©corces, troncs, paille…). CrĂ©er des refuges, des abris pour les insectes avec du bois mort ou un tas de branches.

Je suis aussi passionnĂ©e de photo et immortaliser le vĂ©gĂ©tal est un nouveau challenge pour moi. J’aime saisir un instant, un moment particulier, capter une lumiĂšre naturelle et composer avec le paysage. Le sens de la vue est trĂšs stimulĂ© dans un jardin, une couleur, une forme, une ombre, les compositions…

Une envie de partage

A travers le site, nous partageons nos rĂ©ussites et nos Ă©checs. Et nous continuons de tester et d’apprendre tous les jours car la nature n’a pas fini de nous enseigner.

Nous espérons que cela vous donnera envie de démarrer avec de petits espaces, au pas de votre porte. Si chacun cultive une petite parcelle de son jardin, nous gagnons tous en diversité de variétés cultivées et en indépendance alimentaire. Que vous ayez un petit ou un grand jardin, peu ou beaucoup de temps, OSEZ ! Avec toutes les incertitudes autour du climat, il est temps de changer nos pratiques.

A vous de jouer !

Anne et Thomas

Téléchargez votre guide gratuit "7 astuces pour maximiser vos récoltes"

Nous avons Ă©crit ce guide pour vous aider Ă  cheminer vers plus d’autonomie alimentaire. Nous partageons notre expĂ©rience au potager pour vous permettre de faire les bons choix mais aussi de porter un regard diffĂ©rent sur votre jardin et la vie qui y foisonne.

Vous y découvrirez :

👉 Pourquoi il est important d'optimiser vos plantations au potager

👉 Comment densifier vos cultures et associer vos lĂ©gumes

👉 Des techniques et exemples simples pour passer à l'action