BiodiversitĂ©,  DĂ©butants,  Techniques de jardinage

Une technique de « compostage express »

Tous les jardiniers se posent la question du compost, que ce soit pour limiter l’émission de dĂ©chets ou pour fertiliser son jardin. C’est un point trĂšs souvent abordĂ© dans les discussions autour du potager et tout le monde n’est pas d’accord. Il y a mĂȘme plein de techniques sur le sujet. Voici mon approche de 2 utilisations diffĂ©rentes.

Le compost, qu’est-ce que c’est ?

Le compost est le rĂ©sultat du compostage, qui est le processus de transformation des matiĂšres organiques par les micro-organismes. Pour que le compostage dĂ©marre et que la dĂ©gradation des matiĂšres organiques suive son cours, les micro organismes ont besoin d’eau et d’oxygĂšne. 💧

Le rĂ©sultat final de ce compostage est un compost, proche d’un terreau, qui a la capacitĂ© de retenir l’eau et les nutriments. On l’appelle le compost mĂ»r.

Il y a une Ă©tape intermĂ©diaire, oĂč il reste encore des morceaux de matĂ©riaux plus grossiers. A cette Ă©tape, le compost est qualifiĂ© de demi-mĂ»r et on peut encore voir les vers Ă  compost (vers rouges) travailler Ă  la dĂ©gradation des matiĂšres organiques. Ils sont en gĂ©nĂ©ral prĂ©sents Ă  haute densitĂ©.

Comment on alimente un compost ?

Pour alimenter un compost, on peut utiliser toutes sortes de matiÚres organiques à notre disposition. Il faut veiller à respecter une répartition équitable (pas à quelques pourcents non plus) entre les matériaux azotés et carbonés.

Mais qu’est-ce que c’est ?

Pour schĂ©matiser, une matiĂšre organique azotĂ©e est en gĂ©nĂ©ral fraĂźche, verte et humide quand une matiĂšre organique carbonĂ©e est en gĂ©nĂ©ral vieille, marron et sĂšche. Voici quelques exemples de dĂ©chets qu’on peut utiliser au compost :

MatiÚres azotées

  • restes de repas đŸ„–đŸ§€đŸ—đŸ…đŸ„’
  • dĂ©chets de cuisine 🌿
  • adventices
  • tontes de gazon
  • feuilles vertes 🍃

MatiÚres carbonées

  • feuilles mortes 🍂
  • bois broyĂ©
  • paille
  • cartons (attention aux encres et colles)

Je ne me soucis pas de l’état des vĂ©gĂ©taux que je mets au compost car le processus de dĂ©gradation permet d’éviter la propagation des maladies. Je mets donc mes tomates mĂȘme si elles ont le mildiou.

Comment réaliser un compostage ?

Rien de plus simple, il suffit de faire un tas de dĂ©chets au sol ou dans un composteur, en s’assurant que la rĂ©partition entre dĂ©chets azotĂ©s et carbonĂ©s soit Ă©quitable. Cette rĂ©partition permet au tas de mieux respirer, les matĂ©riaux azotĂ©s ayant tendance Ă  se tasser. Etant donnĂ© que les micro organismes ont besoin d’oxygĂšne, c’est un point important.

Pour que le tas de compost se dégrade correctement, il faut aussi le retourner réguliÚrement et mélanger les matiÚres entre elles.

Il y a donc un peu de manutention pour obtenir un résultat satisfaisant.

compost traditionnel
Compost traditionnel

Alternative : une technique de compostage express

Pour avoir le moins de manutention possible pour faire mon compost et pour éviter que les nutriments présents dans les matiÚres organiques ne se dégradent en chauffant, je fais un compost un peu différent.

J’utilise tout le potentiel des dĂ©chets que j’ai Ă  disposition et je les mets directement sur mes planches de cultures. Etant donnĂ© que mes planches sont toujours paillĂ©es (voir mon article sur le paillage), il me suffit d’écarter le paillage, dĂ©poser les dĂ©chets de mon seau de compost et recouvrir avec le paillage.

Les avantages de cette technique 👍

Pour résumer, cette techniques de compostage a plusieurs avantages :

  • Les matiĂšres fraĂźches viennent nourrir directement la vie du sol qui les dĂ©composent et les enfouissent directement sur les planches. Etant donnĂ© que je ne travaille pas le sol de mes planches, les micro organismes sont bien prĂ©sents et digĂšrent rapidement toute cette matiĂšre. 🐛
  • Il n’y a aucune manutention Ă  faire, c’est une vraie technique de fainĂ©ant. Il suffit de dĂ©poser les dĂ©chets au fur et Ă  mesure de leur accumulation.
  • Les dĂ©chets alimentent la couverture du sol et donc sa protection.

Les inconvĂ©nients de cette technique 👎

Il y a aussi quelques inconvénients à composter directement sur les planches :

  • C’est moins facile de semer directement de petites graines. Mais il suffit d’enlever la matiĂšre organique avant de semer, ou, de ne pas la dĂ©poser si on a bien prĂ©vu son plan de jardin.
  • Ça peut attirer les dĂ©composeurs tels que les limaces. C’est Ă  double tranchant car d’un cĂŽtĂ© on leur donne Ă  manger donc elles dĂ©laissent nos lĂ©gumes mais comme on les attire, elles peuvent se rabattre sur les lĂ©gumes ensuite. Personnellement, je n’ai pas eu de dĂ©sagrĂ©ment avec les limaces en utilisant cette technique.
  • On a plus de compost/terreau pour les semis. 😕

Les 2 techniques de compostage sont complémentaires

J’utilise les 2 techniques, à savoir le compostage en tas et directement sur les planches.

La 1Ăšre technique me permet de disposer d’un peu de terreau pour mes semis et de mettre les dĂ©chets en plus grand quantitĂ© (notamment la tonte de gazon).

La 2Ăšme technique permet de nourrir la vie du sol avec des matiĂšres organiques les plus fraĂźches possibles et donc avec un maximum de nutriments.

Et vous, quelles techniques est-ce que vous utilisez pour valoriser vos déchets organiques ?

Jardinier amateur et passionné par tout ce qui tourne autour du jardin. J'aime partager ma passion au travers d'articles et de vidéos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *