BiodiversitĂ©,  Techniques de jardinage

Quel paillage choisir pour son potager ?

Le paillage du sol est un point trĂšs important au potager car il permet de reproduire ce qu’il se passe dans la nature : un sol n’est jamais laissĂ© Ă  nu. Avec la volontĂ© d’utiliser des pratiques plus respectueuses de l’environnement au jardin, de plus en plus de monde s’y intĂ©resse. C’est aussi une thĂ©matique poussĂ©e par l’attrait de la permaculture. Mais il peut ĂȘtre difficile de comprendre les intĂ©rĂȘts du paillage et de savoir lequel choisir en fonction de ses attentes. Je vous livre mon expĂ©rience sur le sujet.

potager paillé en abondance
Potager paillé abondamment

Pourquoi utiliser un paillage dans mon potager ?

Ça peut paraĂźtre Ă©vident pour certains mais il est toujours bon de rappeler pourquoi pailler. Le principe du paillage est de couvrir le sol pour Ă©viter que la terre soit Ă  nu mais il y a beaucoup d’avantages Ă  pailler le sol (et quelques inconvĂ©nients c’est vrai đŸ˜Š) :

1. Limiter l’évaporation de l’humiditĂ© du sol

L’évaporation est bien plus importante sur un sol nu que sur un sol couvert. Et plus la terre est chaude, plus la plante et les racines montent en tempĂ©rature, et plus elle transpire. Le phĂ©nomĂšne est donc double mais peut ĂȘtre diminuĂ© en couvrant le sol, notamment en Ă©tĂ©.

2. Arroser moins

La ressource en eau devient de plus en plus prĂ©cieuse (ou en tous cas nous en prenons conscience) et les phĂ©nomĂšnes mĂ©tĂ©orologiques sont de plus en plus marquĂ©s. Avec des tempĂ©ratures de plus en plus chaudes en Ă©tĂ©, il est important d’avoir une gestion raisonnĂ©e de l’eau. Le fait de pailler le sol permet de rĂ©duire les apports en eau en quantitĂ© mais aussi en frĂ©quence. Il est ainsi possible de partir en vacances sans craindre un dessĂšchement (pas les 2 mois d’étĂ© non plus
).

couche de feuilles mortes au potager
Paillage avec une Ă©paisse couche de feuilles mortes

3. RĂ©duire la pression des adventices

Si vous plantez vos lĂ©gumes dans un sol nu, vous allez devoir dĂ©sherber rĂ©guliĂšrement entre vos rangs pour Ă©viter que les adventices (je ne parle pas de mauvaises herbes car aucune n’est mauvaise par essence) ne concurrencent trop vos lĂ©gumes. En paillant votre sol, il devient beaucoup plus facile de contrĂŽler la pression des adventices sur vos cultures. Sur des pommes de terre par exemple, si vous paillez abondamment, vous ne verrez que dĂ©passer les adventices les plus robustes (rumex, orties, prĂȘle, chardon
). Le travail de dĂ©sherbage est simplifiĂ©.👍

4. Eviter la battance

Le paillage Ă©vite Ă  l’eau de tomber directement sur la terre et de crĂ©er, sur les sols argileux, un tassement nommĂ© battance. C’est une croĂ»te qui se forme Ă  la surface du sol, qui craquelle en sĂ©chant et, devenant impermĂ©able, ne permet plus Ă  l’eau de rentrer correctement dans le sol. Ce phĂ©nomĂšne renforce donc la sĂ©cheresse.

 couche de battance, terre tassée
La battance, un tassement de la terre

5. Réduire le lessivage des éléments

Lorsqu’il pleut sur un sol nu, l’eau va s’évacuer rapidement dans le sol est amener avec elle une partie des Ă©lĂ©ments du sol. On appelle ce phĂ©nomĂšne le lessivage. Ainsi, des particules d’argile peuvent ĂȘtre emportĂ©es lors de pluies intenses. D’autres Ă©lĂ©ments, sous forme soluble, peuvent aussi ĂȘtre lessivĂ©s, notamment l’azote qui est un composant indispensable Ă  la croissance des plantes (on parle dans ce cas de lixiviation mais c’est un peu barbare
).

6. Limiter l’érosion

On parle d’érosion lorsque l’action des Ă©lĂ©ments dĂ©grade le sol. Dans notre cas, c’est l’eau qui peut, au-delĂ  du lessivage des Ă©lĂ©ments nutritifs du sol, emmener une grande partie des particules d’un sol Ă  nu. L’eau, qui a du mal Ă  pĂ©nĂ©trer dans le sol Ă  cause du phĂ©nomĂšne de battance, ruisselle sur le terrain. Si le dĂ©bit est important, il se crĂ©e alors des flots de boue.

7. Abriter les insectes

Un paillage permet de crĂ©er un abri pour les larves, insectes en maintenant l’humiditĂ© et en protĂ©geant des rayons directs du soleil. 🐛🩋🐜🐝🐞 Le foisonnement de vie sous le paillage stimulera la biodiversitĂ© de votre jardin car une espĂšce n’est pas isolĂ©e mais fait partie de toute la chaĂźne alimentaire. L’inconvĂ©nient c’est qu’il n’y a pas que des auxiliaires qui aiment ces emplacements
🐌🐀🩡

8. Améliorer la structure du sol

Si votre paillage est organique (et c’est Ă  privilĂ©gier), sa dĂ©composition sous l’action des micro-organismes apporte de la matiĂšre organique au sol. Cette dĂ©composition enrichit le sol en humus, et amĂ©liore la structure du sol. On obtient un sol qui rĂ©siste mieux au tassement, qui stocke l’eau et la restitue aux plantes et qui permet Ă  l’air de pĂ©nĂ©trer plus facilement.  

9. Favoriser la vie du sol

Le paillage, en se dĂ©composant, apporte aussi des Ă©lĂ©ments nutritifs nĂ©cessaires Ă  la vie du sol. Il favorise donc le dĂ©veloppement de la micro faune du sol et donc son Ă©quilibre. Le fait qu’il crĂ©e une barriĂšre contre les Ă©lĂ©ments extĂ©rieurs protĂšge aussi cette vie du sol.

couche de paille sur le jardin
Épaisse couche de paille au potager

Les inconvénients du paillage au potager

1. Un abri de luxe pour les limaces

Les limaces aiment les endroits frais et humides oĂč le soleil ne tape pas trop fort au plus chaud de la journĂ©e. Elles trouvent donc naturellement une place de choix sous le paillage. Et en plus de leur proposer un habitat royal, elles ont aussi un garde-manger bien rempli avec les jeunes plants qui poussent alentour. J’ai Ă©crit un article plus complet sur les limaces au potager.

2. Un habitat idéal pour les campagnols

Les campagnols recherchent aussi des abris pour se protĂ©ger de leurs prĂ©dateurs, notamment les rapaces mais aussi les chats et les renards. Une bonne couche de paillage est donc un habitat intĂ©ressant pour eux, de mĂȘme qu’une importante couche de neige qui reste un moment. Un campagnol ce n’est pas trop grave mais il ne faut pas se laisser envahir car sinon ça peut vite devenir ingĂ©rable et ils vous mangeront bientĂŽt tout (ils se dĂ©veloppent de façon exponentielle). Si les prĂ©dateurs naturels ne suffisent pas et que le fait de dĂ©truire leurs galeries ne les fait pas partir, il ne reste que la solution du piĂ©geage.

3. La terre se réchauffe moins vite

Dans certaines rĂ©gions avec une saison de culture assez courte (c’est le cas chez moi), il est intĂ©ressant que la terre se rĂ©chauffe rapidement au printemps. Une grande quantitĂ© de paillage peut ĂȘtre un frein Ă  ce rĂ©chauffement. Dans ce cas, il faut mieux en enlever une bonne partie (j’en laisse toujours un peu) le temps que ça se rĂ©chauffe et la remettre plus tard. Pour un rĂ©chauffement plus rapide, il est aussi possible de rĂ©cupĂ©rer de vieilles bĂąches noires (des bĂąches d’exposition par exemple) et les poser quelques jours par-dessus le paillage lors de journĂ©es ensoleillĂ©es.

jardin bùché pour réchauffer la terre rapidement
Mise en place de bùches pour réchauffer la terre

Quel paillage choisir pour mon potager ?

Maintenant que vous ĂȘtes convaincus de l’utilitĂ© du paillage (si si vous l’ĂȘtes đŸ˜), on va s’intĂ©resser aux diffĂ©rents paillages que vous pouvez trouver plus ou moins facilement suivant les rĂ©gions. Ils ont chacun des caractĂ©ristiques qui leurs sont propres, Ă  vous de voir en fonction de vos besoins. Voici une liste non exhaustive de ce que vous pourrez probablement trouver prĂšs de chez vous.

Avantages đŸ‘InconvĂ©nients đŸ‘ŽTemps de dĂ©gradation âłQuand l’utiliser â“Mon utilisation đŸ‘šâ€đŸŒŸ
Paille-LĂ©ger
-plutĂŽt facile Ă  se procurer
-peu cher
-Grosse épaisseur nécessaire
-Peut crĂ©er une faim d’azote
-PrĂ©sence de graines donc du blĂ© repousse de lui-mĂȘme
Moyen (1 an environ)Toutes saisonsJe l’utilise en tant que matĂ©riau de base pour mon paillage, surtout Ă  l’automne. Attention aux traitements que la cĂ©rĂ©ale a subi pendant sa croissance.
Foin-LĂ©ger
-Contient de l’azote
-Plus difficile Ă  se procurer
– Peut former une croĂ»te en cas de forte humiditĂ©
-Contient plus de graines d’adventices
Moyen EtĂ© quand il est abondant et qu’il fait secJ’en utilise quand j’en trouve sur les talus proches de chez moi. C’est plutĂŽt un matĂ©riau d’appoint.
BRF-Une fine couche est suffisante
-Peut ĂȘtre produit soi-mĂȘme avec un broyeur
-Améliore la vie du sol
-Faim d’azote la premiĂšre annĂ©e de paillage
-En couche épaisse la terre a plus de mal à se réchauffer
Long (quelques annĂ©e suivant l’épaisseur)A utiliser plutĂŽt au pied des arbres et arbustes, lorsque la ressource est disponibleQuand j’en ai, je l’utilise en prioritĂ© au pied de mes arbres et arbustes mais aussi en couche chaude.
Feuilles mortes-Gratuit
– Disponible partout
– Facile Ă  manipuler
-Une grosse épaisseur est nécessaire pour bien protéger
-Disponible qu’en automne
CourtA l’automne lorsque les feuilles sont disponibles en abondanceMes arbres Ă©tant encore jeunes, j’utilise les feuilles des bordures de champs ou d’amis qui en ont trop.
Tonte de gazon-Disponible en abondance
-Gratuit
-Riche en azote
-Etalé en couche épaisse, la tonte crée une croûte imperméable
TrĂšs courtToutes les saisons oĂč elle est disponibleAu printemps je m’en sers surtout pour faires des lasagnes et je paille avec en Ă©tĂ© quand il fait sec.
Paillage minéral-Stocke la chaleur-Difficile à déplacer
-Lourd Ă  manipuler
TrĂšs trĂšs trĂšs trĂšs long Il n’y a pas de saisonJe m’en sers au pied de certains arbres ou arbustes, par-dessus un peu de BRF.

Les paillages non présentés

Il y a d’autres matĂ©riaux (laine de mouton, chanvre, lin
) mais qui sont utilisĂ©s de maniĂšre plus anecdotiques, mĂȘme s’ils prĂ©sentent des intĂ©rĂȘts. A mon avis, ils sont Ă  Ă©tudier si une filiĂšre d’approvisionnement est proche de chez vous.

Je ne suis pas un adepte des films plastiques pour le paillage car je pense que nous avons suffisamment d’autres matĂ©riaux disponibles pour nous en passer. Ces films ont l’avantage de rĂ©chauffer la terre plus rapidement mais produisent beaucoup de dĂ©chets.

Je n’aime pas non plus les matĂ©riaux importĂ©s comme les coques de fĂšves de cacao, trĂšs chĂšres et qui ont un impact Ă©cologique important du fait de leur provenance lointaine.

Privilégier une ressource locale

L’idĂ©al est donc d’utiliser ce qui se trouve en abondance prĂšs de chez vous pour Ă©viter des dĂ©placements de matĂ©riaux coĂ»teux en Ă©nergie mais surtout pour valoriser les ressources locales. En gĂ©nĂ©ral il est possible d’en trouver en quantitĂ© suffisante pour un jardin. Vous n’avez plus qu’à prospecter prĂšs de chez vous et pailler, pailler, pailler. 👏

N’hĂ©sitez pas Ă  me dire si vous voulez que j’aborde d’autres points relatifs aux paillages ou Ă  partager vos rĂ©ussites et vos Ă©checs.

Jardinier amateur et passionné par tout ce qui tourne autour du jardin. J'aime partager ma passion au travers d'articles et de vidéos.

2 Comments

  • Kauderer BĂ©atrice

    TrĂšs bien fait ton site, on a encore beaucoup de chose Ă  apprendre. Au mois de mai nous partons, mais avant j’aimerai m’occuper du jardin et voilĂ  ce que j’ai envie de faire, biner la terre, mettre du compost maison, recouvrir de terre et pailler.
    Et avant de partir c’est Ă  dire aux environs du 12 mai je voudrai mettre quelques plantations. Lesquels pourrais-tu me conseiller vu que notre retour va s’Ă©chelonner jusque fin juin oĂč dĂ©but juillet ?
    Si tu as quelques conseils Ă  me donner je serais toute ouĂŻe.

    • Thomas - Au refuge des graines

      Bonjour BĂ©atrice,
      Tu pourrais effectivement amender avec du compost et bien pailler ensuite pour limiter l’Ă©vaporation d’eau. Pour les plantations Ă  installer, tu peux mettre quelques lĂ©gumes mais il faudrait prĂ©voir que quelqu’un puisse arroser de temps en temps s’il ne pleut pas du tout pendant votre absence. Concernant les lĂ©gumes, tout est envisageable en fonction de vos goĂ»ts (courgettes, tomates, laitues, haricots…) mais le mieux serait de replanter ou semer au moins 7-10 jours avant de partir pour pouvoir mieux surveiller la reprise ou la levĂ©e.
      Bonnes plantations.
      Thomas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *