Graines,  Légumes

Récupérer les graines de tomates et les sécher en 3 étapes

Ça y est, vous avez réussi à avoir de beaux plants de tomates dans votre jardin et vous vous demandez maintenant comment récupérer les graines de tomates et comment les faire sécher pour pouvoir les conserver ? Ça tombe bien, on vous explique tout, de la récolte au séchage.

1. Récupérer les graines de tomates : la sélection

La première étape pour faire ses graines de tomates consiste à sélectionner celles sur lesquelles vous allez récupérer les graines. A ce stade, vous avez plusieurs options : 

  • vous multipliez la variété et faites une sélection négative : vous ne récoltez pas les plus mauvais plants
  • vous sélectionnez les plus beaux plants pour faire évoluer la variété

Pour choisir il faut que vous vous soyez déjà posé la questions des critères que vous voulez sélectionner. Voici quelques exemples de critères intéressants et comment les favoriser :

  • Précocité de la variété : vous pouvez récolter les tomates sur les pieds les plus précoces.
  • Taille, forme, couleur : vous sélectionnez les tomates les plus proches de la variété fixée que ce soit en terme de forme, grosseur et couleur.
  • Goût : là c’est un peu plus compliqué car il faut goûter les tomates pour garder les graines des meilleures au goût.
  • Résistance à la sécheresse : vous pouvez récupérer les graines des pieds de tomates qui ont le mieux résisté à un arrosage très limité, notamment sous abri. Découvrez comment limiter l’arrosage des tomates.
  • Résistance au mildiou : vous récupérez les tomates de pieds cultivés en plein champ et qui ont résisté au mildiou.
  • Productivité : vous récupérez les graines des tomates sur des pieds très productifs.

Une fois vos critères choisis, vous avez une sélection de tomates desquelles vous souhaitez extraire les graines pour les reproduire. Même si la conservation des tomates à température ambiante est relativement simple, il faut veiller à ne pas trop tarder à récolter les graines.

Moi j’adore les tomates anciennes, ce sont elles que je reproduis chaque année.

Récoltes de plusieurs variétés de tomates

Si vous avez planté des tomates de variétés hybrides F1 et non des graines de variétés anciennes reproductibles, vous pourrez toujours récolter vos graines mais vous n’aurez aucune certitude sur ce que vous aurez l’année suivante. Les descendances des variétés hybrides F1 donnent tout et n’importe quoi… C’est rarement une bonne surprise.

2. Extraction des graines de tomates

Pour extraire les graines, l’idéal est de les couper en deux sans passer par le point d’attache. En coupant de cette façon, on voit facilement les cavités dans lesquelles il y a des graines. On peut alors les récupérer avec la pointe d’un couteau et les stocker dans un bol.

Faites bien attention de ne pas prendre de peau ou de chair de tomates car la peau ne fermente pas et la chair met plus de temps que la pulpe. Il pourrait donc rester des morceaux même après le rinçage.

Une fois l’extraction effectuée, il ne reste plus qu’à laisser le mélange fermenter (en général entre 1 et 2 jours suivant la température) tranquillement. Quand le mélange a fermenté, on voit apparaître de petites bulles à la surface et une odeur de fermentation se dégage. C’est prêt ! 😉

A noter : C’est moins long d’extraire les graines de nombreuses tomates en même temps que de les faire une part une. La fermentation ne fonctionne pas très bien s’il y a trop peu de graines car le mélange a tendance à sécher. Dans ce cas, rajoutez un peu d’eau pour diluer.

3. Rincer et faire sécher les graines

Une fois que la fermentation est terminée, il est temps de rincer le mélange dans un égouttoir à petites mailles de cuisine (un chinois). 

Faites couler un peu d’eau pendant que vous appuyez avec le dos de votre main sur le mélange pour décoller la pulpe des graines. Recommencez jusqu’à ce que la couleur des graines change vers le gris/beige.

Une fois les graines rincées, égouttez-les bien et remettez les dans leur bol d’origine pour le séchage en évitant d’avoir de trop gros paquets.

Il suffit d’attendre que les graines soient bien sèchent pour pouvoir les décoller les unes des autres en pressant entre vos doigts.

Il n’y a plus qu’à les stocker dans des pots ou les mettre en sachets et à les conserver dans un endroit frais et sec en attendant l’année prochaine pour vos semis de tomates. 🍅👍

Si vous avez encore des doutes sur les raisons de faire vos propres graines, c’est par ici.

Info complémentaire : tout savoir sur la tomate

Jardinier amateur et passionné par tout ce qui tourne autour du jardin. J'aime partager ma passion au travers d'articles et de vidéos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez votre guide gratuit "7 astuces pour maximiser vos récoltes"

Nous avons écrit ce guide pour vous aider à cheminer vers plus d’autonomie alimentaire. Nous partageons notre expérience au potager pour vous permettre de faire les bons choix mais aussi de porter un regard différent sur votre jardin et la vie qui y foisonne.

Vous y découvrirez :

👉 Pourquoi il est important d'optimiser vos plantations au potager

👉 Comment densifier vos cultures et associer vos légumes

👉 Des techniques et exemples simples pour passer à l'action